Les différentes méthodes de pose d’un tissage

Il existe plusieurs techniques pour faire tenir des extensions capillaires à nos cheveux naturels, le choix de la méthode se fait selon le critère primaire de la qualité de vos cheveux ensuite de la durée souhaitée de votre coiffure et évidemment votre budget car certaines des techniques de tissages sont assez onéreuses car rares.

Le « tissage » au sens commun est la méthode la plus répandue dans la communauté africaine. C’est une méthode à froid qui consiste à construire une base (nattes collées) sur laquelle sont fixées les lignes d’extensions à l’aide de fil et d’aiguille. 

Les tissages : Il y a plusieurs méthodes de pose avec ce type d’extension, mais la plus courante reste la méthode africaine : On fait des nattes plaquées avec les cheveux naturels pour y coudre des tissages d’extensions. Cette méthode protège mieux vos cheveux car le poids des extensions repose sur les nattes et non directement sur la racine de vos cheveux. 

Le tissage d’extensions au fil est une bonne coiffure protectrice car il protège vos cheveux des agressions extérieures (froid, UV, frottement, frictions, etc… vos pointes et vos longueurs sont à l’abri et peuvent donc grandir sans être endommagées ( à titre de rappel vous pouvez/devez nourrir vos cheveux même lorsque vous portez un tissage).

Historiquement les techniques de bases d’un tissage sont : 

Le tissage ouvert : votre tête est recouverte à 90% d’extensions , pour un rendu naturel un peu de cheveux sont laissés pour recouvrir les finitions du tissage et ainsi créer un effet ni vu ni connu. Ce pendant faites attention à ce que la texture de vos extensions soit proche de celle de vos cheveux naturels.

Le tissage demi tête : Pour les personnes qui ont déjà un très bonne longueur de cheveux et qui souhaitent rajouter un peu de volume. Les extensions sont cousues en bande sur la moitié arrière de votre tête.

Le tissage vixen : de toute l’histoire du tissage c’est la méthode la plus impressionnante, en une seule pose de tissage elle vous permet de réaliser au moins trois coupes, c’est la définition même de la versatilité cependant la construction des nattes collées est complexe voir même mathématique. Technique idéale pour celles qui aiment les chignons

Les techniques de « fermetures de tissage » on beaucoup évolué avec l’arrivée sur le marché des accessoires capillaires tels que les closures et les lace frontales et lace 360 qui se sont vulgarisés ces dernières années. 

Le tissage avec closure : Les nattes fines sont faites en fonction de la coupe de vos rêves, puis notre coiffeuse installera la closure pour un rendu naturel puis les extensions sont cousues pour finaliser la pose.

Le tissage avec lace frontale : C’est le procédé le plus complexe car poser une lacefrontal demande un travail supplémentaire : Celui de la rendre réaliste. Pour ce faire il faut décolorer les noeuds et adapter la couleur du tule à celle de votre carnation. En plus de cela il est impératif de reproduire une ligne de cheveux quasi identique pour un rendu naturel. 

Le tissage avec closure 360, très honnêtement. cette closure permet d’avoir la lace tout au tour de la tête et de remplir en cousant des lignes de tissage.  je ne lui trouve aucune utilité, autant opter pour une perruque frontale wig ou full lacewig directement.

Il existe aussi la méthode du tissage à la colle capillaire que nous ne vous recommandons pas pour les dommages qu’elle peut causer sur vos cheveux car cette méthode n’est pas très maitrisée en France car bien que cette méthode soit assez simple, la dépose du tissage est mal maitrisée et peut causer des chutes de cheveux assez importante. 

Le tissage avec closure 360, très honnêtement je ne lui trouve aucune utilité, autant opter pour une perruque frontale wig ou full lacewig directement. 

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

UpgradHair will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.